Semiose a le plaisir d'annoncer la représentation de l'artiste américain Anthony Cudahy. Sa seconde exposition personnelle à la galerie aura lieu au mois de mai 2021.

Anthony Cudahy hybride dans ses peintures des références très diverses : chefs-d’œuvre de l’histoire de l'art, archives queer, iconographie gay, récits personnel et familial. S’inspirant de photographies qu’il décompose d’un tableau à un autre dans une logique de séries, Cudahy incorpore les images dans une chaîne de transformations, qu’il recharge d’affects et de pensées à chaque nouvelle itération. Fleurs, attitudes amoureuses, portraits d’éphèbes, son répertoire explore les registres du romantique, de la tendresse et de l’intime.

Au milieu de compositions complexes, la figure humaine émerge comme centrale, captée dans des situations ambiguës et des ruptures narratives. Silencieuse, comme suspendue, la peinture de Cudahy procède d’une dramaturgie. La recherche d’individualisation s’exerce dans le dessin délicat des visages, tandis que le corps ou l’environnement sont brossés énergiquement, par larges aplats abstraits. Les aberrations chromatiques et les contrastes tranchants de couleurs acides forment un déséquilibre et unissent des contradictions en apparence irréconciliables.

Intitulée The moon sets a knife (22 mai - 10 juillet 2021), cette deuxième exposition d'Anthony Cudahy réunira un corpus d'œuvres récentes et sera accompagnée d'un texte de Marc Donnadieu, conservateur en chef au Musée de l'Élysée à Lausanne (Suisse).

Revoir l'exposition Flames, Semiose Project Space, 2020.