Ernest T.

Ernest T. commence ses expériences artistiques dans les années 1960 avec une collection de petits calendriers comiques, qui deviendra sa série des Dessins français. Refusés par tous ceux à qui l’artiste les propose (notamment Hara Kiri), il abandonne cette approche pour se tourner vers les peintures nulles, présentées pour la première fois en 1986 à l’atelier Schwarz. Le style Ernest T. est né. À cette occasion, il est repéré par la galeriste parisienne Gabrielle Maubrie qui l’exposera un an plus tard, en 1987. Cette même année il participe au premier Salon international des artistes conscients de n’avoir aucun talent, créé par Jean Blaise. Depuis, les œuvres d'Ernest T. ont fait l'objet d'expositions au MAMCO, Genève (CH) à la Synagogue de Delme (FR), au musée des Beaux-Arts de Lausanne (CH), au Plateau / Frac Île-de-France ou au centre d'art Micro Onde, Vélizy-Villacoublay (FR). 

Ses œuvres font partie des collections du Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Paris (FR), du Centre national des arts plastiques - CNAP, Paris (FR), du MAMCO, Genève (CH), de l'IAC / Villeurbanne (FR) et des FRACs Limousin, Limoges (FR), Poitou-Charentes, Angoulême (FR), Pays de la Loire, Carquefou (FR), Bourgogne, Dijon (FR), Bretagne, Rennes (FR), Corse, Corte (FR), Occitanie, Montpellier (FR), Normandie Caen (FR), Franche-Comté, Besançon (FR) et Lorraine, Metz (FR).