William S. Burroughs

Figure majeure de la littérature du XXe siècle et génial inventeur de la technique du cut-up, William S. Burroughs s’est taillé un costume d’icône de la contre-culture américaine, dont l’influence s’est exercée bien au-delà du monde littéraire. Consacrant les quinze dernières années de sa vie presque exclusivement à la peinture, il débute dès 1982 des expérimentations tout azimut, d’abord par les peintures de tirs de carabine, puis les combine paintings qui associent collage, pochoir, dessin à l’encre, spray et peinture.

Fidèle à sa pensée non-conformiste, Burroughs peint en dehors de toute tradition ou règle préétablie, à l’aide ce qu’il a sous la main – ventouse, champignons, … – et sur des supports inattendus : chemises en carton, portes, ... Œuvres automatiques, processus aléatoires, matériaux trouvés, la pratique de l’artiste est traversée par la pensée chamanique, poreuse aux mondes invisibles et magiques.

Les oeuvres de William S. Burroughs ont fait l’objet de nombreuses rétrospectives aux États-Unis et en Europe, au LACMA, Los Angeles (US), au ZKM, Karlsruhe (DE), au Deichtorhallen, Hambourg (DE), à la Photographer’s Gallery, Londres (UK), au Espai d’Art Contemporani de Castellón de la Plana (ES). Ses oeuvres font partie des collections du Whitney Museum of American Art, New York (US), du Los Angeles County Museum of Art - LACMA, Los Angeles (US), du British Museum, Londres (UK), du Kochi Museum of Art, Kochi (JP), de la Kunsthalle Wien, Vienne (AT), du Museet for Samtidskunst / Museum of Contemporary Art, Roskilde (DK) et du Museum für Moderne Kunst (MMK), Frankfurt/Main (DE).